Lundi 8 avril 2013 1 08 /04 /Avr /2013 09:44

Ce ouiquennede est celui des retrouvailles. Samedi matin, à la gare de Rouen, j’attends celle qui deux jours plus tôt a sauté par-dessus l’Atlantique. Une fille habillée en Normande danse au son d’une musique à peu près authentique entourée d’ami(e)s à elle qui la filme et la photographie. On pourrait croire que la Société Nationale des Chemins de fer Français l’a engagée pour distraire celles et ceux qui comme moi attendent le train de dix heures une, annoncé avec une vingtaine de minutes de retard.

Ce retard est passé inaperçu à celle qu’un peu plus tard je serre dans mes bras, endormie pendant le voyage, réveillée par la voix du contrôleur à l’arrivée en gare, décalage horaire oblige. Pour toi, lui dis-je quand je me rends compte à quel point elle est épuisée, c’est plutôt le décalquage horaire. Après un bon repas, la sieste s’impose et le soir venu, suite aux café et thé bus au Bar des Fleurs, une nuit réparatrice. La sienne est bonne, la mienne moins, la faute aux jeunes gens habitant la copropriété depuis la dernière rentrée scolaire, qui la passent à entrer et à sortir comme s’ils se livraient à un déménagement.

Dimanche, nous sommes debout à cinq heures trente et prenons la route de Gaillon où c’est vide grenier. Je demande à ma passagère de veiller à mon compteur de vitesse. Les contrôles policiers sont nombreux en ce moment et justement au rond-point des Authieux un barrage nous attend, tenu par des gendarmes aux antiques camionnettes. Il s’agit de souffler dans l’éthylomètre. Tandis que j’obtempère, une voiture conduite par un jeune homme tente d’éviter l’épreuve en doublant la file, ce qui lui vaut d’avoir à se garer sur le trottoir et sans doute quelques ennuis. « Zéro », déclare le gendarme qui s’occupe de moi, ce qui  m’autorise à repartir.

Il fait vraiment froid à Gaillon où nous passons deux fois par chaque exposant(e) sans trouver autre chose à acheter que des confitures faites par une gentille dame. Pas loin d’elle se tient le stand du Rotary Club où l’on vend des croissants qui n’ont pas l’air frais. Une voiture y est présentée sur laquelle en grandes lettres peintes on apprend que grâce au Rotary Club et à la Mairie de Gaillon, ce véhicule permet à quelqu'un n’en ayant pas d’aller travailler (de l’art d’humilier publiquement un ancien chômeur).

Au retour à Rouen, nous visitons le petit vide grenier du quartier Lelieur où malgré le soleil on se pèle. Davantage de livres y sont visibles que dans toute la ville de Gaillon, mais rien d’excitant.

Il est midi quand après avoir discuté avec deux voisines des bruits de la nuit (j’ai mis une affichette sur la porte à l’attention des jeunes gens migrateurs), nous testons le banc. Collé contre le mur au soleil, il y fait suffisamment bon pour un premier déjeuner dans ce jardin dont les allées en briques ont malheureusement été massacrées par les travaux récents (pansements de briques rouges neuves, joints de béton trop gris et baveux). Le tas d’anciens pavés et de vieilles briques est toujours sur la pelouse. Qu’importe, nous passons là un excellent moment.

*

« Très cordialement, Yvon Robert », mon Maire m’écrit pour me présenter le nouveau plan de circulation du quartier, précisément les changements de sens de circulation voulus par les commerçants, bref une nouvelle pagaille remplaçant l’ancienne, une lettre à l’entête de la Direction de la Dynamique Territoriale. Sur le site 76 actu, Robert Maire précise ses idées : « Il est impossible que tout le monde vienne en voiture à Rouen, pour faire ses courses, pour travailler, pour étudier ou pour les loisirs… »

Ce pourquoi on le croise debout dans le bus Sept ou pédalant vaillamment sur un Cy’clic, remontant la rue de la République, en route vers le bureau.

*

Fabius dans le bus, c’est fini depuis qu’il fait Ministre à Paris. Le voici ce matin démentant avoir un compte caché en Suisse comme son ami Cahuzac, démenti repris localement par Sébastien Bailly. Combien on sent que Grand Rouen aimerait que ce ne soit pas vrai.

Par michel perdrial
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Archives

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés