Samedi 2 février 2013 6 02 /02 /Fév /2013 15:57

Voici les beauzarteuses et beauzarteux rouennais accusés par le donneur de leçons local de xénophobie, racisme et mépris social pour ne pas vouloir aller étudier à la Grand Mare (lui-même habite au centre ville rive droite), la faute à leurs banderoles : « Beaux Arts à la Grand Mare, à quand les charters ? » et « L’Hôtel de Ville à la Grand Mare ».

Applaudissements de l’ensemble des acteurs et actrices du correctement politique car, bien sûr, il ne faut pas dire que la Grand Mare est une terre de relégation où personne ne va vivre par choix, que proposer ce quartier, et pas un autre, pour nouveau lieu d’accueil à ces étudiant(e)s est une manière de provocation, une façon de leur dire : « Vous êtes des apprentis artistes, autant dire des inutiles, de futurs assistés, allez vivre avec les autres parasites sociaux. ».

Par michel perdrial
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Archives

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés